Pâte à tartiner (de presque Christophe Michalak)

A la maison, nous sommes de grands gourmands#teambouboule forever. Et nous aimons les bonnes choses, du genre… la pâte à tartiner sur nos cracottes le matin. Sauf que, les pâtes à tartiner du commerce sont souvent blindées d’huile de palme. Et je le sais, on le sait, vous le savez… l’huile de palme, c’est de la vraie daube. Boycott total ! Alors bon, il existe des pâtes à tartiner sans huile de palme mais soit leur goût est bof soit leur prix est… bof aussi. Du coup il y a quelques semaines j’ai pris le parti de tester une recette proposée sur le blog de ma copine Steph, car je sais qu’elle ne propose que des bonnes choses (et qu’elle avoue y être addict, c’est que c’est bon, non ?). La recette de la pâte à tartiner de Christophe Michalak. C’est donc un test plutôt concluant que j’en ai fait le week-end dernier, pour le plus grand bonheur de mon amoureux.

Alors, vous avez dû remarquer que j’avais appelé mon article « Pâte à tartiner (de presque Christophe Michalak) ». Je vous avoue tout de suite pourquoi… en fait, j’ai eu la flemme de quelques étapes, alors j’ai juste un peu modifié le début de la recette. Et en plus, j’ai apparement utilisé un robot qui n’était pas assez puissant, donc j’ai un peu improvisé / adapté la recette, et c’est juste une tuerie. Je vous donne donc la recette telle que je l’ai réalisée. Mais je suis quand même partie de la recette de ce grand monsieur, alors voilà pourquoi ce titre (un peu putaclic j’avoue).

Avec cette recette vous pouvez réaliser deux pots de confiture entiers. D’après Steph, cette pâte à tartiner se conserve 15 jours, hors du réfrigérateur. Mais honnêtement, je pense que comme elle, elle ne va pas se voir mourir cette merveille. Peu probable qu’elle atteigne les 15 jours de vie. Bon aller, flemme de blabla, je fais court et je vous propose de découvrir maintenant la recette… et de la réaliser ! Ah oui et, Steph indique utiliser de l’huile de pépin de raisin mais je n’en avais pas, je me suis rabattue sur une huile neutre, à vous de voir.

Pâte à tartiner (de presque Christophe Michalak)

By 7 mai 2019

Ingredients

Instructions

  1. Faites torréfier vos noisettes dans une poêle chaude, à feu plutôt fort, pendant 10 à 15 minutes.
  2. Réservez.
  3. Dans une poêle, faites fondre 1/3 de sucre sans remuer, sur feu plutôt fort également.
  4. Ajoutez 1/3 du sucre et laissez fondre sans remuer, faites des mouvements circulaires au besoin pour aider le sucre à fondre.
  5. Ajoutez enfin le dernier tiers et le sel, faites fondre de la même façon.
  6. Ajoutez 120 g de noisettes torréfiées et mélangez à la cuillère en bois pour bien les enrober de caramel.
  7. Une fois les noisettes enrobées, versez-les sur une feuille de cuisson en silicone et laissez refroidir.
  8. Lorsque les noisettes ont refroidi, versez dans le mixeur et mixez le tout pendant 5 à 10 minutes (jusqu’à obtenir une pâte, c’est le pralin).
  9. Réservez dans un bol.
  10. Dans le robot, mixez les 150 g de noisettes restante avec le sucre glace.
  11. Pendant ce temps, faites fondre le chocolat au bain-marie.
  12. Une fois fondu, ajoutez le chocolat dans le mixeur, avec les noisettes / sucre glace mixés.
  13. Mixez jusqu’à ce que le chocolat soit bien incorporé.
  14. Ajoutez le pralin, le lait en poudre, le cacao et l’huile.
  15. Mixez jusqu’à obtenir une consistance idéale pour vous (plus vous mixez, plus la pâte devient crémeuse / liquide).
Print
2

3 comments

  1. C’est vrai que cette pâte à tartiner à l’air vraiment bonne et vraiment au gout de noisette contrairement à d’autres…

Répondre à LadyMilonguera Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *