Drip cake au café

Pour les 7 ans de mon beau-fils, j’ai eu envie de réaliser (encore cette année) un layer cake. Je ne suis pas du tout une pro, et ça se voit, mais j’adore ces gâteaux qui en jettent ! Et finalement même quand on n’est pas pro, qu’ils ne sont pas parfaitement réalisés, qu’ils ne sont pas tout lisses, et bien ils font leur effet ! Cette année j’ai demandé à Ethan ce qu’il voulait comme parfum, d’abord il m’a répondu « fruits rouges« , parfait, ça change du chocolat. Puis j’étais embêtée car pas inspirée et envie de fruits frais, sauf que les fruits rouges frais fin novembre, c’est légèrement compliqué. Du coup j’ai proposé café à la place (ça ressemble aux fruits rouges nan ?), il adooooore les desserts au café. Il a accepté sans attendre et avec un énorme sourire, pour mon plus grand plaisir. Et j’ai de suite réfléchi à mon gâteau. J’ai vraiment hésité à vous partager la recette parce que tout simplement ça gâteau manque de perfection hein, le glaçage n’est pas lisse, les couches de gâteaux à l’intérieur ne sont pas parfaitement identiques, les coulures en chocolat ne sont vraiment pas jojo,… Mais finalement est-ce que ça n’est pas un peu rassurant de savoir que même plein d’imperfections, ça peut être joli (car moi je le trouve canon) et surtout bon (ça il faut juste me croire sur parole, ahah).

Simple mais efficace ! J’avais bien entendu envie de partir sur un molly cake à la vanille, comme pour le later cake de ses 5 ans. Pour l’intérieur, j’ai pensé immédiatement à mon coffee curd, vous avez la recette ici. C’est une crème au café, comme le lemon curd que l’on utilise pour les tartes au citron meringuée, mais version café. C’est juste à tomber ! Maintenant il m’a fallut réfléchir pour la couverture de mon layer cake. Clairement la ganache montée au chocolat, ça me gave, je ne suis vraiment pas fan et puis ça n’était un gâteau au chocolat cette année alors OK pour en mettre mais à petite dose ! J’ai donc opté pour une crème au beurre à la meringue suisse (spoiler alerte, ça sent le beurre, burgh). Et alors comme je n’en avais jamais fait, j’ai paniqué jusqu’à ce que ce soit OK. Finalement en suivant les conseils de Valérie de I Love Cake, ça a été comme sur des roulettes (sauf le glaçage, j’ai un peu merdé). Et je n’avais pas envie d’un simple layer cake mais d’un drip cake qui dégouline de chocolat, gourmand à souhait ! Pour la déco j’ai utilisé des macarons surgelés, c’est biiiiiien suffisant mais si vous avez envie d’aller au bout des choses, vous pouvez les réaliser vous même.

En parlant de Valérie. Je vous invite grandement à lire son article tuto et conseils pour réaliser un layer cake. Il m’a énormément aidé !

Il est centré sur la crème au beurre à la meringue suisse mais clairement si vous faites un autre type de glaçage, ça n’a pas vraiment d’importance car vous y retrouverez d’autres conseils comme : LA super organisation à adopter. J’avais des doutes sur la réalisation de mon layer cake, commencer la veille ? L’avant veille ? Puis finalement en lisant son article ça m’a semblé évident ! L’avant veille. Surtout avec un bébé de 2 mois hein, on ne sait jamais trop de quoi les jours vont être fait alors ne tentons pas le diable de faire tout au dernier moment. Puis actuellement il est 8h, nous sommes le jour de la « célébration » et j’écris mon article en culotte dans mon canapé parce que TOUT est prêt. Bon OK il me reste à couper le saucisson mais sinon on est bon hein ! J’ai donc réalisé mon molly cake 2 jours avant, j’ai un peu merdé sur la cuisson, en le cuisant en 1 fois dans un cercle ça n’est pas simple de bien contrôler. Valérie conseille fortement de séparer la pâte en 3 puis de cuire dans 3 moules à gâteaux différents, en même temps. C’est pas couillon mais je n’avais pas de moule de la bonne taille, pas 1 et encore moins 3. Puis la cuisson en 1 fois avait fonctionné pour le layer cake des 5 ans (chocolat et friandises à gogo) et pour celui des 6 ans aux M&M’s. J’ai ensuite réalisé la crème au beurre et la déco la veille.

Mes erreurs pour ce gâteau :

  • les coulures de mon Drip Cake ne sont pas jolies. J’ai utilisé une bouteille comme on trouve dans les boîtes de coloration (je vous rassure je ne m’en suis jamais servi pour ça et elle est passée au lave-vaisselle plusieurs fois), mais l’ouverture était trop petite du coup mon chocolat n’a pas joliment coulé. A refaire à la cuillère ou à la poche.
  • mon molly cake est retombé légèrement après cuisson (il s’est affaissé d’un côté plutôt), j’aurais dû le cuire 10 min de plus.

Drip cake au café

Pour faire ce gâteau vous aurez besoin d'un moule à bords hauts (10 cm) d'environ 15 cm diamètre. Ou d'un cercle à bords hauts (10 cm) d'environ 15 cm diamètre. L'idéal est de préparer le gâteau l'avant veille, puis le reste et le montage la veille.
Pour réussir votre layer cake (mieux que moi peut-être), je vous invite à suivre les conseils de Valérie par ici : https://www.ilovecakes.fr/tutoriel-layer-cakes-cbms/
5 from 1 vote
Temps de préparation 30 min
Temps de cuisson 1 h 10 min
Temps de montage 30 min
Temps total 2 h 10 min
Type de plat Dessert
Portions 8 personnes

Ingrédients
  

Le Molly Cake à la vanille

  • 245 g de farine
  • 130 g de sucre en poudre
  • 3 oeufs
  • 2 cc de graines de vanilles
  • 1 sachet de levure chimique
  • 25 cl de crème liquide entière (bien froide)

Le coffee curd

  • 60 g de farine
  • 90 g de sucre en poudre
  • 190 ml d'eau
  • 160 ml de café (plus ou moins corsé, à votre convenance)
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 60 g de beurre salé

La crème au beurre à la meringue suisse de Valérie, I Love Cake

  • 150 g de blancs d'oeufs (environ 5)
  • 160 g de sucre en poudre
  • 285 g de beurre à température ambiante (coupé en morceaux)
  • 2 cs de cacao amer

La ganache au chocolat

  • 60 g de chocolat noir
  • 60 g de crème liquide
  • 10 g de beurre salé

Le montage

  • 1 tasse de café au lait (plus ou moins corsé, à votre convenance)
  • La ganache au chocolat
  • Le reste de crème au beurre à la meringue suisse
  • 6 macarons (café, chocolat, vanille) (maison ou non)

Instructions
 

J-2 : le molly cake à la vanille

  • Préchauffez le four à 160°C.
  • Dans un récipient, mélangez la farine, la vanille, la levure et le sel.
  • Au batteur / robot électrique (ou pas si vous avez de bons bras), fouettez pendant 10 minutes vos oeufs avec le sucre. Le mélange doit doubler de volume.
  • Ajoutez le mélange farine, vanille, levure et sel à celui oeufs / sucre en le tamisant au préalable.
  • Incorporez le tout délicatement à la maryse.
  • Montez votre crème (attention à ne pas trop la travailler pour ne pas en faire du beurre) et incorporez-la également, délicatement, avec une maryse.
  • Chemisez votre cercle de papier sulfurisé (pour qu'il colle bien aux parois, beurrez-le.
  • Versez votre pâte dans le moule et enfournez pour 1h / 1h10 en fonction du four.
  • Une fois sorti du four, retournez immédiatement votre gâteau sur une assiette pour aplatir le dessus. Laissez refroidir complètement et réservez au réfrigérateur jusqu'au lendemain.

J-2 : le coffee curd

  • D'un côté, préparez la farine et le sucre dans une casserole.
  • Dans un récipient, préparez le beurre et les jaunes d'œufs.
  • Faites chauffer la casserole à feu moyen pendant quelques minutes.
  • Ajoutez l'eau, le café puis mélangez au fouet, sans arrêter jusqu'à ce que le mélange soit épais (il va épaissir encore en refroidissant).
  • Retirez du feu puis ajoutez les jaunes et le beurre.
  • Continuez de mélanger jusqu'à ce que tout soit bien incorporé et fondu.
  • Laissez refroidir et réservez au réfrigérateur jusqu'au lendemain.

J-1 : la crème au beurre à la meringue Suisse (de I Love Cake)

  • Mélangez les blancs d’œufs et le sucre dans un récipient de taille moyenne ou grande.
  • Placez-le au dessus d’un bain-marie (le saladier ne dois pas toucher l’eau, conseil très important de Valérie) et fouettez doucement sans vous arrêtez jusqu’à ce que le sucre soit dissout et que la préparation soit chaude au toucher : si vous n’avez pas de thermomètre, trempez votre index et votre pouce dans la préparation, frottez-les l’un contre l’autre, vous ne devez plus sentir aucun grain de sucre, sinon il faut continuez à fouetter.
  • Versez dans le bol de votre robot puis fouettez à vitesse max jusqu’à ce qu’elle refroidisse, pendant 8 à 10 minutes (pour moi) : la meringue doit être bien ferme et brillante.
  • Remplacez le fouet du robot par la feuille et incorporez le beurre, morceau par morceau, à vitesse moyenne. Conseil de Valérie que j'ai suivi encore une fois (et heureusement sinon j'aurais voulu mettre à la poubelle et recommencer) : "la crème va passe par plusieurs étapes, elle peut être liquide, puis sembler granuleuse, mais continuez à fouetter et tout va finir par se mélanger". Véridique !
  • Une fois que le beurre est bien incorporé, vous obtenez une belle crème, ajoutez le cacao amer, augmentez la vitesse d'un cran et continuez à fouetter environ 3 minutes.

J-1 : le montage (partie 1)

  • Découpez votre gâteau en 3 tranches égales, utilisez un couteau à pain.
  • Déposez une première tranche de gâteau sur votre plat et imbibez-la 3 avec le café au lait, au pinceau (n'hésitez pas).
  • Avec la poche, dessinez un cercle à la crème au beurre pour délimiter le contour de votre première tranche de gâteau. Faites 2 couches de crème l'une sur l'autre pour avoir une bordure assez "haute" (environ 1,5 / 2 cm).
  • Au centre, déposez du coffee curd, il faut recouvrir l'intérieur et venir jusqu'au bord de la crème (oula j'espère que vous me comprenez).
  • Déposez la seconde tranche de molly cake puis recommencez : imbibez, "cerclez" et remplissez de curd.
  • Imbibez la troisième et dernière tranche d'un côté et déposez cette tranche (côté imbibé vers le bas) sur le dessus du montage.
  • Avec la poche (l'idéal est d'avoir un plateau tournant, je n'en ai pas), déposez de la crème au beurre autour du gâteau et dessus. Lissez au maximum à la spatule, il s'agit d'une première couche pour fixer les miettes : pas besoin de chercher la perfection.
  • Placez votre gâteau au frigo pour 30 min à 1h, que la crème fige.
  • Au bout de 30 min / 1h, sortez votre layer cake du frigo puis déposez de nouveau de la crème au beurre autour et dessus, lissez à la spatule, faites de votre mieux : on cherche la perfection, si on ne l'atteint pas, on ne panique pas (le dessus sera recouvert de chocolat, ne vous acharnez pas).

J-1 : la ganane au chocolat

  • Faites chauffer la crème.
  • Pendant ce temps, hachez grossièrement votre chocolat et mettez-le dans un saladier.
  • Versez la crème chaude dessus et mélangez à la maryse sans incorporer d'air, le chocolat va fondre, il doit être lisse (il me restait 2 petits morceaux qui ne voulaient pas fondre, j'ai mis 30 sec au micro-ondes).
  • Ajoutez le beurre puis mélangez à la maryse, toujours sans incorporer d'air.
  • Versez dans une bouteille à sauce, une poche sans douille ou laissez ainsi pour faire les coulures à la cuillère : au choix.

J-1 : le montage (partie 2)

  • Réalisez des coulures de gananche au chocolat tout autour de votre layer cake, avec plus ou moins de pression / de matière pour en faire des plus ou moins grandes. Amusez-vous !
  • Déposez de la ganache sur le dessus de votre gâteau et lissez (je n'avais pas d'outils, j'ai utilisé une cuillère…).
  • Avec le reste de crème au beurre et les macarons, venez dresser quelques décorations selon votre inspiration.
  • Placez au réfrigérateur jusqu'au jour-j.

J-j : dégustation

  • Sortez le layer cake du frigo 1 ou 2h avant la dégustation, placez-le dans une pièce pas trop chauffée (voire fraiche).
  • Faites admirer et servez !
Keyword Café, Coffee curd, Crème au beurre, Layer cake

VOUS AVEZ TESTÉ CETTE RECETTE ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire et à me taguer sur votre photo sur instagram @deliceclst #deliceclst

2 comments

  1. 5 stars
    Très beau ce layer cake, merci d’avoir choisi de le partager avec nous ! Et puis les imperfections on s’en fiche, moi je vois l’effort qui a été fait pour que ce garçon ait un bon anniversaire 🙂 Et le résultat final est top, avec les macarons. Bravo à vous.

Répondre à Sabine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Donner une note à cette recette