Confiture de coings

S’il y a bien une confiture dont mon amoureux raffole, c’est celle de coings. En fait, il adore la gelée, mais moi je préfère faire des confitures. Alors lorsque nous sommes allé sur le marché de notre village il y a 2 semaines, pour acheter notre fromage à la truffe, j’en ai profité pour racheter des fruits (pour ma confiture, la recette originale de la confiture melon, banane, rhum et vanille : ici). J’ai donc également sauté sur l’occasion pour acheter des coings. Pour ma part, je n’avais gouté le coing qu’une seule fois, et cru. Si vous avez déjà gouté, vous savez sans doute que c’est assez ignoble… Alors je ne savais pas trop si je les aimerais en confitures. Mais en faire pour mon chéri, pas de soucis.

Du coup, j’ai attendu le week-end de pouvoir aller acheter des pots chez Action (depuis j’en ai aussi acheté d’occasion sur leboncoin, pratiques, pas chers et j’ai le stock !). Je me suis ensuite mise en cuisine pour préparer cette confiture. Comment vous dire… les coings, c’est un enfer à préparer. Non ? Du moins à couper. D’ailleurs tellement dur que j’ai par moment laissé du « trognon » sans le vouloir et ça fait des morceaux durs dans ma confiture… Oups ! Je crois que le prochain coup, ce sera mon amoureux et ses gros muscles qui s’occuperont des coings. Pour cette recette, j’ai voulu rester classique. Comme je ne connaissais pas, je ne me suis pas risquée à ajouter d’autres ingrédients. Mais dites-moi en commentaire avec quoi vous associez vos coings en confiture !!

Bref, pour cette recette, c’est assez simple. Je fais cuire mon sucre et mes fruits jusqu’à ce que les fruits soient mixables. Ici, il y a des morceaux car mon mixeur plongeant m’a lâché, j’ai donc utilisé le robot mixeur de mon Kenwood, mais ça n’était pas le top pour la confiture. Mais bon, finalement, c’est très bon comme ça aussi, c’est le plus important. Après avoir mixé, j’ai remis sur le feu pour continuer la cuisson de ma confiture car je n’étais pas pleinement satisfaite de sa consistance. Résultat, je l’ai un poil oublié et elle a commencé à brûler dans le fond. Je suis arrivée à temps pour arrêter le massacre et la mettre en pot. Donc on a quelques morceaux bruns dans les pots, mais pas de goût de brûlé. OUF ! Donc, le seul conseil que je peux vous donner, c’est de ne pas l’oublier sur le feu et de mélanger sans cesse (ne me remerciez pas, ce conseil était gratuit).

Confiture de coings

By 11 novembre 2019

Instructions

  1. Épluchez, retirez le trognon et coupez vos coings en morceaux puis mettez-les dans une marmite.
  2. Recouvrez de sucre et laissez macérer pendant 4h.
  3. Mettez sur le feu puis portez à ébullition.
  4. Baissez le feu et faites cuire pendant 20 / 30 minutes en remuant de temps en temps pour ne pas que la confiture accroche au fond de la marmite.
  5. Pendant ce temps, ébouillantez vos pots à confiture et laissez-les sécher sur un torchon propre, tête en bas.
  6. Mixez (plus ou moins, suivant les goûts) et au besoin, prolonger la cuisson jusqu'à ce que la confiture soit cuite (elle doit être épaisse et couler lentement lorsque vous la faite glisser sur une assiette).
  7. Versez dans vos pots, jusqu’en haut, fermez, retournez et laissez refroidir ainsi.
Print
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *