Liégeois de tomates et Reblochon

Il y a quelques semaines je vous proposais cette recette de chantilly au Reblochon, voici la raison pour laquelle j’ai réalisé cette délicieuse recette de chantilly salée : un liégeois aux tomates. Une petite tuerie ! C’est une super recette pour les soirées d’été, les apéro, ou même pour une entrée et croyez-moi, ça fait son effet. J’ai fait cette recette il y a maintenant un moment, en revenant d’un super week-end à Arles où j’ai pu rencontrer Davy et Vincent Clément, un binôme de frères qui font partie des Paysans de Rougeline. Vous ne connaissez pas ? Moi non plus avant de partir ! Pour tout vous dire, ces délicieuses tomates que j’ai utilisé pour cette recette proviennent de leur exploitation, elles sont cultivées hors sol et sont garantie sans résidu de pesticides. Autant vous dire qu’elles sont aussi bonne pour les papilles que pour la planète et notre corps. On dit merci !

Lors de ce week-end j’ai appris quelque chose que je ne savais pas sur la conservation des tomates, saviez-vous qu’il ne faut pas les conserver au frigo ? Beh oui c’est logique… enfin non pas trop, depuis 24 ans (disons 18, le temps que j’ai l’âge de ranger les courses), je place les tomates au réfrigérateur. Mais ces belles tomates perdent tout leur véritable arôme, c’est un peu comme un crime ! Bon, il faut dire aussi que les tomates made in on-sait-pas-où ne sont déjà pas fameuses alors leur goût… mais c’est bon à savoir pour les bonnes tomates du jardin.

La culture hors sol n’est encore pas toujours appréciée à sa juste valeur, on se dit souvent que lorsqu’il y a de grosses exploitation comme celle-ci, que les fruits poussent sous serre, ce n’est pas un gage de qualité, mais finalement, on se retrouve toujours chez le petit producteur (peut-être pas si petit) et surtout : en France. Ces délicieuses tomates dont la couleur est superbe et dont la chaire est bien présente, rien à voir avec les tomates importées de je-ne-sais-où sont cultivées en France, par une équipe passionnée et sans détériorer notre belle planète. Je m’explique… la culture hors sol, si elle ne peut obtenir l’appellation « bio », est encore meilleure que le bio ! Ici, aucun produit chimique n’est utilisé, la culture sous serre permet de protéger les fruits contre les éventuels nuisibles extérieur, et d’obtenir de beaux fruits quoi qu’il arrive car il y a un contrôle humain sur tout (la temperature, l’arrosage, la récolte, tout…). Mais si demain nos petits producteurs s’en vont planter leur tomates ailleurs, la culture hors sol aura permis à la nappe phréatique de rester intacte, comme si de rien n’était. Alors ces tomates sont aussi bonnes pour nous que pour notre planète, et on les retrouve en grandes surfaces (je les trouve aussi chez Lidl) sans pour autant se ruiner, alors si ce n’est pas écrit bio, c’est pourtant aussi bon voir meilleur !

Liégeois de tomates et Reblochon

By 18 août 2017

Ingredients

Instructions

  1. Préparez votre chantilly au Reblochon : recette ici.
  2. Mixez les tomates avec l'ail pressé, quelques feuilles de basilic et le piment.
  3. Salez, poivrez.
  4. Versez dans des verrines plus ou moins grosses.
  5. Mettez votre chantilly dans une poche munie d'une douille cannelée et déposez sur vos gaspacho.
  6. Saupoudrez d'un peu de piment pour décorer (juste un peu) et servez frais !
Print
5
Je n'ai pas aiméJ'ai moyennement aiméJ'ai aiméJ'ai beaucoup aiméJ'ai adoré (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *