J’ai testé le kit ChocoBricks de Kitchen Trotter (4,4 / 5)

Ça fait un moment que l’on voit ce kit pour faire des chocolats… en Lego. Bon rien à voir avec la marque Lego, mais on comprend bien le principe comme ça, ce sont plus simplement des briques à empiler. C’est un kit proposé par la marque Kitchen Trotter, je n’ai encore jamais testé mais c’est une box cuisine qui propose de faire le tour du monde, en cuisine, en une box. C’est un bon concept et ça existe depuis un moment. Il y a quelques temps maintenant, ils ont sorti leur kit ChocoBricks pour des créations gourmandes, en chocolat ! Et quelle meilleure période que Pâques pour tester ça ? Du coup, c’est parti, je vous donne mon avis (j’ai un peu oublié de faire des photos « pendant », désolée !)

Le concept est déjà bien plaisant, et ludique (j’ai fait mon Panda ChocoBricks seule, mais j’aurais tout aussi bien pu le faire avec mes petites cousines). C’est assez cool de pouvoir faire soi-même une création en chocolat, même si c’est simpliste disons, c’est sympa. Dans la petite boite Chocobricks on retrouve donc un moule en silicone (en deux parties : creuse où l’on coule le chocolat et plate pour refermer le moule), un sachet avec des pastilles de chocolat noir, blanc et au lait ainsi que 2 fiches explicatives pour bien faire son ChocoChou (c’est le kit que j’ai reçu mais il en existe d’autres : coeur, tour Eiffel, girafe, etc), je trouve un peu dommage qui n’y ait qu’un modèle par kit par contre. Dans l’idée, tout y est mais ce qui m’a vite fais agacé ? Trier les pastilles de chocolat, bon après c’est un détail j’avoue que c’est pas non plus la mort, mais ce serait cool de les avoir dans 3 paquets séparés. Quoi que… c’est pas super écologique mon histoire. Bref, c’est d’abord ce qui m’a ennuyé disons, mais je suis une flemmarde, donc c’est complètement logique !

Place au test ! Je n’ai pas voulu faire un ChocoChou, je voulais ma propre création, car c’est cool de faire celle qui est proposé mais le mieux c’est de faire fonctionner sa créativité non ? Du coup, comme j’adore les pandas (vous avez visité mon blog lepanda.fr ?) je me suis dit que c’était l’occasion rêvée ! Pour ne pas me lancer à l’aveugle et mettre n’importe quel chocolat dans n’importe quelle case pour me retrouver avec un panda « multicolore », j’ai d’abord dessiné mon panda, simplement sous illustrator (téléchargez le modèle ci-dessous si vous souhaitez le faire aussi). Bref, peu importe le choix que vous faites, l’utilisation reste la même ! Il suffit donc se munir de sa fiche explicative (Panda, ChocoChou ou autre) et de faire fondre ses chocolats couleur par couleur (ici noir et blanc) pour remplir les alvéoles du moule. C’est là que ça coince encore une fois pour moi : c’est assez petit et honnêtement on va vite en mettre à coté au moment de remplir. Ce que je vous conseille c’est donc de faire un petit conne en papier sulfurisé puis d’y mettre votre chocolat pour remplir les moules jusqu’en haut (comme avec une poche à douille, mais pour le peu de quantité, ce serait du gâchis). En vrai, c’est le seul vrai point négatif que je saurais vous donner pour le moment.

Comme je n’ai pas réalisé le modèle proposé par le kit, je ne peux pas vous dire si les quantité de chocolat étaient bonnes, pour ma part vu qu’un panda c’est majoritairement blanc, j’ai complété le grammage avec des carrés de chocolat blanc d’une tablette. Simplement. Sur la fiche explicative, il est indiqué comment tempérer le chocolat pour obtenir un chocolat brillant. J’ai eu la flemme et c’est la technique « facile » disons, car le tempérage (le vrai) dépend aussi du type de chocolat et bien sûr nécessite de mesurer sa température (car tout est une question de température, c’est dans le nom). J’ai pour ma part passé cette étape mais vous pouvez essayer, c’est assez bien expliqué, après vous n’êtes franchement pas sûr du résultat…

Bon on ferme, on place le moule au frais pendant 1h30 environ, ou plus, vous avez le temps. On démoule, on égalise les bords car le chocolat a un peu bavé, jusque là tout va bien. Passage au congélateur pour 15 minutes puis montage ! Avec la chaleur du corps, je vous préviens que les briques peuvent assez vite fondre si vous les gardez longtemps entre vos doigts. Pour ma part j’ai essayé d’être assez rapide et en cas de bug ou de doute, je pose la brique pour ne pas la faire fondre. C’est simple ! Si vous avez bien géré vos briques blanches / noires / au lait alors vous n’avez qu’à suivre le modèle pour votre création. C’est assez simple dans le principe mais on se rend vite compte que les briques ont du mal à tenir entre elles, pas besoin de forcer pour les emboiter mais elles se détachent aussi facilement. Un peu trop même. Toujours est-il que si vous le faites délicatement, et sur une surface plane, ça devrait aller !

Côté prix, le kit ChocoBricks est vendu 19,90€, peu importe celui que vous choisissez. Je trouve ça correct, le moule étant en silicone on peut facilement le nettoyer (je n’en ai pas parlé d’ailleurs, mais niveau entretien rien à dire !) et donc les réutiliser. Le concept est sympa et ludique, amusant aussi et on peut créer comme on veut et ce qu’on veut. Avec un peu d’imagination. Sur le site on peut aussi acheter du chocolat, mais honnêtement, ce sera moins cher et plus rapide d’en prendre au supermarché (j’ai trouvé le chocolat noir du kit un peu trop « gras »). Niveau prix pour le kit : c’est correct, par contre il faut ajouter entre 3€ et 6,49€ pour la livraison, de là je trouve ça tout de suite un peu trop cher (et oui, quelques euros, ça compte !). En tout cas, pour Pâques ou pour les gourmands de chocolat, c’est quand même une bonne idée de cadeau et d’activité !

0
Je n'ai pas aiméJ'ai moyennement aiméJ'ai aiméJ'ai beaucoup aiméJ'ai adoré (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *