Comment faire du fromage maison : affinage

Ça y est, c’est la dernière étape de la fabrication de fromage, si vous êtes là c’est que vous avez choisir d’être patient et de ne pas craquer devant votre fromage frais. Vous avez aussi donc, certainement lu les 4 premières étapes de la fabrication du fromage maison. Si non, je vous invite à le faire.

L’affinage va permettre à votre fromage de … attention … d’être affiné. Vous ne vous en doutiez pas hein ? En fait, je vous jure que vous allez être stupéfait de goûter votre fromage affiné. L’affinage ici est pour un fromage « classique », sans lavage ou sans ajouts divers.

Mais à ce moment là vous pouvez suivre mon étape lavage (étape 13 à 16) de ma recette de fromage affiné au paprika maison.

affinage

L’affinage

fromages-etape-5Après avoir démoulé votre fromage, vous pouvez choisir de le manger frais ou alors décider de le laisser s’affiner.

Le temps d’affinage et la température va dépendre de ce que vous souhaitez, si vous désirez. Si vous désirez un fromage plutôt sec, il faut placer les fromages dans à une température de 15°C (c’est là que ça se complique) et dans un léger courant d’air. Il faut laissez le fromage ainsi durant 1 ou 2 jours (ou plus en fonction du degré de séchage que l’on souhaite obtenir).

Au contraire si vous désirez un fromage plutôt mou et coulant, vous devez le laissez affiner à une température de 20°C (voire plus, n’hésitez pas) en évitant les courants d’air. Au niveau du temps d’affinage, je n’ai pas encore testé, je pense que 1 à 3 jours d’affinage suffisent.

Et après ?

Bah là vous avez comprit, c’est fini et vous pouvez déguster votre fromage sur une tranche de pain, comme il est nature vous pouvez également ajouter de la confiture de fruits rouges (si si j’y tiens vraiment !).

Et surtout, si vous avez essayé, je vous invite vivement à me donner vos avis !

0
Je n'ai pas aiméJ'ai moyennement aiméJ'ai aiméJ'ai beaucoup aiméJ'ai adoré (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

7 commentaires

  1. … effectivement: très beau et très complet mode d’emploi pour faire le fromage chez soi – j’en fait moi-même depuis un, deux mois et je me considère encore très débutant… c’est ainsi, en cherchant des infos, que je suis tombé sur votre mode d’emploi… il reste un fait, que la fabrication de fromage est surtout une grande expérimentation… les temps d’écoulement, de fermentation, d’affinage indiqués sur différents sites sont différents et peuvent varier du simple au quadruple… la taille des dés de caille a également une incidence sur le processus, la température bien évidemment, l’hygrométrie… tout ça c’est un grand art et il nous faudra probablement beaucoup, mais beaucoup de litres de lait avant d’avoir percé le mystère du fromage

    encore bravo et merci pour vos instructions
    MBe

    1. Merci Martin pour ce message, ça fait du bien de lire des commentaires comme le vôtre. Il est vrai que d’un fromage à l’autre, tout change. Et je ne suis même pas sûre d’un jour percé ce mystère :). En tout cas, il est clair que ça dépend de l’environnement dans lequel on le fabrique, le temps qu’il fait dehors et dedans, la température, etc. Tout est lié, on peut avoir un jour un fromage plus sec, un autre jour un plus crémeux. Mais je crois qu’au fond, la fierté est toujours là !

  2. … depuis lors, 2 semaines sont passées et je voulais partager (si pas pour le plaisir de vos papilles) pour le plaisir de vos yeux, ceci: de gauche à droite, en sens horaire: un fromage « normal » affiné 2 semaines, un « bleu » affiné 1 semaine et 1/2, un « type camembert » d’une semaine et un « normal » de trois jours
    Martin

    1. Bonjour Martin, merci pour ce retour ! Je suis ravie de voir vos fromages, qui se portent très bien ! Bravo 😀
      J’imagine que vous avez adoré, et alors, après avoir goûté ? 🙂

  3. Quelle découverte ! Ca me donne envie de me lancer, même si je ne suis pas experte et j’ai un peu peur de me louper…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *